3 règles d’or pour un beau compost

Le compostage est une technique accessible à tous. De nombreuses formations vous permettent d’en connaître les particularités, plusieurs ouvrages abordent cette thématique, qui vous assure un amendement riche et naturel pour votre jardin et vos cultures. Retrouvez ci-dessous nos meilleurs conseils pour prendre soin de votre compost !

3 règles d’or

Aérer la matière

permet d’éviter la création de poches odorantes liées à la fermentation et améliore la dégradation

Contrôler l’humidité

assure le bon développement des organismes en charge du processus de dégradation, qui ont besoin d’humidité pour vivre

Préserver l’équilibre carbone/azote

régule le compost et neutralise les possibles nuisances. Nos apports étant humides et azotés, la matière sèche et carbonée est indispensable*

* Le ratio à préserver est 1/3 de carbone et 2/3 d’azote

Les gestes clés pour son compost

Matière sèche
Matière sèche ©Les Épigées

AJOUTER DE LA MATIÈRE SÈCHE

Lors du dépôt des biodéchets dans le bac d’apport, étaler son apport avec la griffe puis le recouvrir de broyat (= 1 volume de matière sèche pour 2 volumes de déchets)

Couteau
Couteau

COUPER EN MORCEAUX

Couper ses restes en petits morceaux permet de faciliter l’intégration des déchets dans le compost et d’accélérer leur dégradation

Illustration fourche
Fourche

BRASSER RÉGULIÈREMENT

Brasser régulièrement la matière pour l’aérer, répartir l’humidité et favoriser le développement des micro et macro-organismes. Grace à ce simple geste, à l’aide d’une fourche ou d’un brass’compost, vous pourrez récolter un très beau compost !

Cétoine dorée
Cétoine dorée

SURVEILLER LA FAUNE

Les petits organismes et insectes que vous trouvez dans le compost sont d’excellents bio-indicateurs ! Collemboles, cloportes, scutigères et autres vers vous permettront de diagnostiquer la maturité de votre compost

Les problèmes et questions autour du compost

Est-ce que les agrumes se compostent ?

Oui, aucun problème pour intégrer les agrumes dans un composteur individuel ou partagé. Il faudra bien les fragmenter pour améliorer leur dégradation par les micro-organismes. Les agrumes ont une cire naturelle vermifuge sur leur peau. L’action des bactéries et champignons rendront ensuite disponibles les peaux d’agrumes pour les vers.

Mon compost sent mauvais

Le compost est peut être en train de fermenter. Il faudra apporter de l’air en le brassant avec une fourche et en ajoutant de la matière sèche pour équilibrer le ratio de matière carbonée et azotée.

Il y a beaucoup de moucherons

Ils ont toute leur place dans le composteur, mais peuvent parfois être envahissants. Pour s’en débarrasser, il faut les déranger en brassant régulièrement et recouvrir nos apports de broyat pour leur limiter l’accès en surface.

Il y a des tâches blanches comme de la cendre ou des fourmis

Le compost est certainement trop sec. Il faut apporter plus de matière humide ou l’arroser avec le l‘eau de pluie.

Le test du poing

© Sictom Sud Gironde

Toutes les fiches sur le compostage

Découvrir nos formations

  • Maître Composteur

    Un maître composteur met en œuvre et coordonne les opérations de prévention et de gestion de proximité des biodéchets ménagers et assimilés. Il intervient sur la gestion domestique et sur les opérations de compostage partagé ou en établissement. Il est référent technique sur l’ensemble des opérations et animateur des relais de terrain qu’il mobilise pour mener à bien les projets.

  • Guide Composteur

    Un guide composteur est un ambassadeur de la P-Gprox. Il est une personne ressource sur son territoire et inscrit son engagement dans la gestion de la matière organique, dans la gestion domestique comme dans les opérations de compostage partagé et autonome en établissement.

  • Référent de Site

    Un référent de site est une personne ressource sur son site de compostage. Il est impliqué dans l’information des usagers et la conduite globale du dispositif de compostage partagé ou autonome en établissement.