L’utilisation du compost au jardin

Le compost, un fertilisant naturel

Le compost est un fertilisant naturel issu de la dégradation de la matière organique. Il est riche en minéraux et en oligo-éléments. Grâce à lui, le jardinier entretient et augmente durablement la richesse et la vie du sol. Ce dernier restitue les bons soins reçus en offrant une belle croissance aux végétaux. Cette logique est inverse à celle des engrais chimiques solubles qui nourrissent directement les plantes, reléguant ainsi le sol au rang de simple substrat de culture qui se meurt.

Le compost améliore la structure du sol et facilite son travail. Il allège les terres lourdes et donne du corps au terres légères. Cette action a un impact sur la gestion de l’eau, les sols trop compacts sont mieux drainés et les sols légers retiennent plus l’eau. La diversité des organismes présents augmente la richesse et l’équilibre des milieux. Cela procure aux plantes vigueur et santé. Utile pour un emploi en rempotage afin d’obtenir une matière plus fine, le tamisage du compost n’est pas nécessaire pour une utilisation au jardin.

Une fois à maturité, le compost est prêt à l’emploi. A partir de ce stade, sa qualité ne fait que décroître. Utilisez-le vite ou veillez à prévenir son dessèchement. Il est inutile d’enfouir le compost, c’est le travail des vers de terre et autres organismes du sol ! Il convient de l’appliquer en surface en grattant légèrement et de couvrir avec un paillis quelconque.

Utilisation du compost au jardin

Utilisation au jardin

En amendement de fond : au printemps et à l’automne

La vie biologique d’un sol est importante à température modérée, ni trop chaud ni trop froid. Le compost peut alors être assimilé de manière optimale. Pour les plus gourmands de nos légumes, un apport dans le trou lors de la plantation ou en surface au cours de la culture s’avère opportun pour satisfaire leur gros appétit.

De 3 à 5 kg en moyenne/m². Cela dépend des cultures…

  • Légumes racines = pas ou peu d’apport
  • Légumes feuilles = apports modérés 2 à 3 kg/m²
  • Légumes fruits = apports importants 4 à 6 kg/m²

Mais attention aux exceptions !

  • Pelouse verte = utilisez une tondeuse mulching et/ou saupoudrez 0,5 kg de compost/m² tous les 4 ans à la fin de l’été
  • Petits fruits = 3 à 5 kg/m²/an à la plantation puis chaque année après la récolte
  • Fleurs annuelles = 1 à 2 kg/m²/an
  • Arbres = 8 à 10 kg à la plantation puis 2 à 3 kg tous les 2 ans en automne sous la couronne

Utilisation en pot et en jardinière

Plantation ou Rempotage

  • 1/3 de compost + 1/3 de terre de jardin ou de terreau + 1/3 de sable

ou

  • 1/3 de compost + 2/3 de terre de jardin ou de terreau

Surfaçage

  • Apporter quelques centimètres en surface pour fertiliser quand le niveau de terre dans le pot réduit

À vous de jouer !


Toutes les fiches sur le compostage

Découvrir nos formations

  • Maître Composteur

    Un maître composteur met en œuvre et coordonne les opérations de prévention et de gestion de proximité des biodéchets ménagers et assimilés. Il intervient sur la gestion domestique et sur les opérations de compostage partagé ou en établissement. Il est référent technique sur l’ensemble des opérations et animateur des relais de terrain qu’il mobilise pour mener à bien les projets.

  • Guide Composteur

    Un guide composteur est un ambassadeur de la P-Gprox. Il est une personne ressource sur son territoire et inscrit son engagement dans la gestion de la matière organique, dans la gestion domestique comme dans les opérations de compostage partagé et autonome en établissement.

  • Référent de Site

    Un référent de site est une personne ressource sur son site de compostage. Il est impliqué dans l’information des usagers et la conduite globale du dispositif de compostage partagé ou autonome en établissement.